Peut-on voler avec un drone en intérieur ?

Piloter un drone n’est plus une tâche fastidieuse ni aussi stressante qu’auparavant, grâce aux avancées technologiques telles que le positionnement assisté par GPS, le LIDAR et les capteurs multiples (altimétriques, infrarouges, optiques et ultrasons) présents sur les drones de dernière génération, comme ceux de Flyability (Elios 3 par exemple). Cependant, il est peufréquent de voir des drones voler en intérieur. En effet , voler un drone en milieu confiné ou en intérieur peut s’avérer risqué et est déconseillé aux débutants car il y a de gros risques de dommages aux équipements ou au drone (collision, perte de signal, perte d’énergie, courants d’airs, etc…).

Un problème de géolocalisation GPS GNSS

Lorsque l’on vole un drone en intérieur, il ne peut plus recevoir de données GPS ou GNSS, ces données permettent normalement à un drone de ce géoréférencer et dans certains cas d’être autonome. Cette technologie est souvent utilisée pour la modélisation d’infrastructures en extérieur car elle permet de fluidifier les vols mais aussi de bien répartir la fréquence et localisation des clichés qui, une fois réunis, permettent de faire de la photogrammétrie et des orthophotos.

Ce manque d’information de géolocalisation ce qui peut poser un risque insoupçonné pour maintenir la position dynamique du drone. Sur les modèles plus anciens, il est important d’être vigilant, car il n’est pas garanti que le drone puisse rester en place. En l’absence de GPS, le drones passent généralement automatiquement en mode ATTI, dans lequel la stabilisation n’est pas catastrophique. Il est important de rester vigilant. Si vous êtes habitué à piloter en GPS, le mode ATTI peut être troublant et vous obliger à effectuer un positionnement manuel pour éviter que votre drone ne s’écrase contre un mur.

Comment voler sans GPS ou GNSS

Les constructeurs et fabricant de drone ont récemment développé et apporté des technologies efficaces pour pallier l’absence de GPS ou de GNSS en intérieur. Pour cela, ils utilisent un système complet de capteurs optiques, infrarouges et LIDAR pour se positionner dynamiquement en intérieur. En cas d’absence de lumière, les capteurs optiques peuvent ne plus être en mesure de détecter les obstacles, c’est pour cela qu’il faut privilégier des drones qui utilisent le LIDAR pour le positionnement dynamique en intérieur, tel que l’Elios 3 de Fyability.

Référence Flyability : POWERED BY FLYAWARE™ :

FlyAware™ offre la combinaison unique de la vision assistée par ordinateur, de la technologie LiDAR et d’un moteur graphique NVidia. Fonctionnant comme un GPS d’intérieur très précis, FlyAware™ permet de générer des cartes 3D en temps réel, permettant au drone de détecter instantanément son environnement direct. Aujourd’hui, Flyaware™ permet au drone de voler avec une stabilité révolutionnaire et de pouvoir se situer précisement dans l’espace. Demain, FlyAware™ est la promesse d’inspections en espaces confinés réalisés en complète autonomie.

Les risques associés au vol en intérieur

Lorsque vous volez en intérieur, les conditions météorologiques ne sont plus un obstacle ce qui présente un avantage par rapport à la saisonnalité des vols standards en extérieur. Cependant, le flux d’air peut être limité et le drone peut créer des dépressions dans des espaces très fermés. De plus, à proximité d’une masse métallique, les compas ou boussoles intégrés aux drones peuvent devenir hors d’usage et causer des problèmes en vol.

Il faut être extrêmement vigilant de bien comprendre les courants d’airs qui en milieu confiné peuvent mettre en péril les missions en augmentant de façon considérable l’utilisation de la puissance de batterie, mais aussi rendre un retour au point de départ impossible.

Quelques conseils pour bien voler en intérieur

Voici quelques conseils pour voler en intérieur et faire de l’inspection industrielle par drone:

  • éloignez les objets fragiles et dangereux,
  • évitez d’être à proximité de machines, de personnes ou d’animaux (notamment sauvages),
  • utilisez des drones prévus pour le vol en intérieur, alternativement des cages ou des protège-hélices,
  • réduisez la sensibilité des commandes,
  • connaissez bien votre drone avant de voler en intérieur en faisant beaucoup de vols de test et de formation,
  • commencez en stationnaire et évoluez progressivement,
  • faite un vol de reconnaissance en n’utilisant pas la totalité de la batterie afin de vérifier votre capacité à revenir au point de départ,
  • faites confiance à un pilotage manuel plutôt qu’autonome, même si l’Elios 3 présente de gros avantages par rapport à la concurrence,
  • désactivez les assistances et passez en mode manuel pour éviter les mauvaises surprises,
  • et restez calme et détendu pour éviter les accidents.